Est-ce vrai que les doigts boudinés peuvent être liés au stress ?

dimanche 3 avril 2011
par  Dr Phil
popularité : 100%

VRAI, cette maladie bénigne se manifeste par un aspect gonflé des doigts, touche préférentiellement l’index, le majeur et l’annulaire des adolescents, majoritairement masculins. Elle est souvent liée au stress...

Un jeune homme de 16 ans se présente à l’hôpital pour faire examiner ses doigts gonflés. Il n’en souffre pas, mais ses doigts gonflés ont fait l’objet de multiples visites chez des dermatologues et spécialistes des mains, sans qu’aucun diagnostic ne soit porté et sans remède.

En dehors de ce gonflement de la première phalange de certaines doigts, absolument rien d’anormal n’est retrouvé. Les radiographies sont normales et il subit même un prélèvement histologique, qui montre une hyperplasie de l’épiderme (= peau épaissie) et une infiltration du derme par de nombreux fibroblastes.

Il s’agit d’une "pachydermodactylie" ! Ce mot signifie tout simplement "gros doigts", mais avec une terminologie plus savante... La pachydermodactylie se développe le plus souvent chez l’adolescent et l’adulte jeune (âge moyen 19 ans), plus souvent chez les hommes (4 hommes pour une femme). On retrouve fréquemment des habitudes - parfois compulsives - de se frotter les mains en croisant les doigts. Il peut s’agir de gestes rituels liés à une pratique sportive ou a des troubles du comportement tels que les TOC (troubles obsessionnels compulsifs).
Une amélioration, voire une guérison est obtenue après modification des comportements "traumatisants" de l’adolescent. Parfois le recours à des injections de corticoïdes, voire à la chirurgie, s’avère nécessaire.

Les manifestations peuvent évoquer d’autres pathologies telles que l’arthrite juvénile idiopathique et conduire à des examens et des traitements inutiles.

C’est un français - Bazex AD - qui a le premier décrit ce syndrome en 1973.


Niveau de certitude : ÉLEVÉ

Sources :

  • Beltraminelli H, Itin P. Pachydermodactyly—just a sign of emotional distress. Eur J Dermatol. 2009 Jan-Feb ;19(1):5-13. Epub 2008 Dec 5.
  • Bazex AD, Teillard J. Pachydermie digitale des premieres phalanges par hyperplasie conjonctive dermique et aplasie hypodermique. Bull Soc Fr Dermatol Syphiligr 1973 ; 80 : 455
  • Fathalla BM, Goldsmith DP. Pachydermatodactyly mimics polyarticular juvenile idiopathic arthritis. J Pediatr 2009 ; 155 : 931

Portfolio

© 2005, American College of Rheumatology. (...)

Commentaires

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique