Est-ce vrai que la Nasa a prédit la fin de notre civilisation dans moins de 30 ans ?

mardi 6 novembre 2018
par  Dr Phil
popularité : 0%

Réponse : c’est FAUX. L’accroche de France Info en 2018 prétend que la Nasa est à l’origine de cette "information". Pourtant la Nasa a publié un démenti en 2014… Comment un média d’information national peut-il en arriver là ? J’ai mené l’enquête.

6 millions de vues (au dernier recensement) des milliers de "partage" sur les réseaux sociaux. La "fake news" version française d’un truc qui traîne depuis des années, semble faire recette.

Voici pourtant la vérité, facile à vérifier :

FAKE NEWS de France Info, 2018 :
https://www.facebook.com/franceinfovideo/videos/2113854662264285/?t=1
6 millions de vues au 6 novembre 2018

Article à l’origine de cette fake news, de 2014 :
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921800914000615

Communiqué de 2014, de la Nasa déclarant qu’ils n’ont rien à voir avec cet article
https://www.nasa.gov/press/2014/march/nasa-statement-on-sustainability-study/

Il suffit pourtant simplement de lire l’article, car le lien vers le communiqué de la Nasa est dans l’article.

La mécanique :

  • 1 communiqué de presse des auteurs, en 2014, suggérant un lien fort entre leur travail et la Nasa, afin de bien "vendre" leur histoire aux journalistes
  • puis c’est repris par des journalistes, sans vérification, de mois en mois et d’années en années, dans différents pays
  • remis à l’ordre du jour par France Info, qui extrait des informations de l’article, mais sans vérifier que le lien avec la Nasa est faux (ce qui est quand même pourtant l’argument unique pour leur post)
  • et surtout, critère N°1 : on a envie d’y croire car c’est en lien avec l’inquiétude que nous avons face à l’avenir et que ça désigne de façon imprécise des "méchants" (les autres) et des "gentils" (nous, forcément, puisqu’on relaye "l’information").

Moralité : il faut 1 clic pour diffuser une fake news avec 2 cautions prestigieuses : France Info et Nasa ; il faut des heures pour vérifier et découvrir (quand on a de la chance et les compétences) que c’est une fake news, tirée d’un article médiocre de 2014 dans une revue de 2e ordre.

Que conclure ?

  • Quel que soit le titre de celui qui diffuse quelque chose présenté comme une "information", il faut garder la tête froide et se poser des questions simples. Ici, par exemple, un réflexe de bon sens serait de s’interroger : "En quoi la Nasa est-elle spécialiste des civilisations humaines et de leur devenir ? Je croyais qu’ils se contentaient d’envoyer des choses ou des hommes dans l’espace ?". Même si, bien entendu, il y a de grandes compétences à la Nasa, cette institution ne peut pas représenter la science universelle sur tous les sujets. Un autre exemple classique est l’allégation "D’après Einstein, si les abeilles disparaissent, l’humanité s’éteindra en 50 ans". Elle fonctionne sur le même principe : on utilise une caution, même si ce scientifique est connu pour ses travaux de physique et pas sur ses compétences concernant les abeilles. Et, bien entendu, Einstein n’a jamais dit cela.
  • Vérifier une source peut être long, fastidieux, demander des compétences parfois de haut niveau (scientifiques, bibliographiques, linguistiques, statistiques,…), et parfois s’avérer coûteux (il faut acheter chaque article scientifique parfois 30 à 50 euros). Nous pouvons donc partir du postulat suivant "’Un journaliste ne vérifie généralement pas ses sources quand il s’agit de science, car il n’en a ni le temps ni les ressources". Il y a bien sûr des exceptions.
  • Quand l’histoire est trop belle, méfions nous : on a tellement envie d’y croire qu’on laisse notre réflexion et notre sens critique de côté.

Il n’en reste pas moins que notre civilisation court probablement à sa perte (et que les abeilles disparaissent). Mais les fausses informations (fake news) relayées par les médias officiels, pourraient bien accélérer le phénomène en nous faisant perdre tout repère et tout sens critique, en créant une méfiance vis-à-vis de la science, sans apporter quoi que ce soit de positif au final.

À noter que si France Info s’est fait piéger, ce n’est pas le seul média (même sir les autres l’ont été 4 ans avant). Le Monde par exemple http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/03/18/selon-une-etude-la-nasa-prevoit-la-fin-de-la-civilisation/
Mais le Monde a publié un erratum quelques jours après : "Nous prions nos lecteurs de bien vouloir nous excuser pour cette erreur de jugement, en espérant que celle-ci ne mènera pas à la fin de notre civilisation." Bravo pour leur honnêteté.

Mais tous les media abusés n’ont apparemment pas les même scrupules. Voici le lien vers l’article de la RTBF :
https://www.rtbf.be/info/societe/detail_une-etude-de-la-nasa-met-en-garde-contre-la-chute-de-l-empire-occidental?id=8223283
Le titre est : "Une étude américaine met en garde contre la chute de l’Empire occidental".
Et aucune référence à la Nasa dans l’article, pourtant issu des mêmes sources.
On se dit "Enfin un journaliste avisé qui ne tombe pas dans le panneau !". Sauf qu’au lieu de faire un erratum, ce qui serait honnête, la RTF a juste corrigé le texte et le titre de l’article pour supprimer toute référence à la Nasa, les coquinous !

Comment je le sais ? Regardez le lien internet de cet article. le titre d’origine était (avant correction) : "Une étude de la Nasa met en garde contre la chute de l’empire-occidental". C’est l’autre intérêt d’internet : on a jamais besoin de s’excuser ou de publier des erratum, il suffit de changer le texte, et hop, ni vu ni connu… ou presque si on oublie de changer l’url.

Et un dernier pour la route ce blog qui titre de façon explicite "La fin de notre civilisation ? Que dit la Nasa ?"
http://rentrer.canalblog.com/archives/2014/09/30/30678123.html
publie bien une mise à jour avec la réfutation de la Nasa, qui n’a donc rien à voir avec tout ça, mais indique "Que la Nasa s’en approprie ou non les conclusions ne change rien à ce fait et à la validité de ses résultats..."
Pourquoi se gêner, après-tout ?

Enfin, à noter également que j’ai précisé "dans moins de 30 ans" en titre de ce post. Je trouvais que c’était plus vendeur que "dans quelques décennies" et cela m’amuse de jouer au journaliste à sensation de temps en temps. Mais c’est inventé, n’allez pas vous affoler inutilement.


Portfolio

PNG - 3.1 Mo PNG - 1.7 Mo PNG - 1.7 Mo PNG - 1.1 Mo PNG - 1.3 Mo

Commentaires

Logo de Bellon
jeudi 8 novembre 2018 à 10h14 - par  Bellon

Et moi qui croyais que France Info avait des sources sérieuses. Je suis déçue.

Navigation

Articles de la rubrique

  • Est-ce vrai que la Nasa a prédit la fin de notre civilisation dans moins de 30 ans ?