Élevage industriel : un moyen de précipiter la fin de l’humanité ?

vendredi 26 mai 2017
par  Dr Phil
popularité : 0%

Une lettre ouverte signée par plus de 200 scientifiques et signalée dans le Lancet incite l’Organisation Mondiale de la Santé à agir contre la prolifération de l’élevage industriel.

Je résume cette lettre ouverte à l’OMS et l’analyse du Lancet ; il y a 3 désastres sanitaires qui progressent, inexorablement, vers une situation irréversible et qui menacent l’humanité : le réchauffement climatique, la dramatique explosion des maladies non transmissibles et mortelles (cancers, maladies cardiovasculaires maladies cardiovasculaires Maladies qui concernent le cœur et les vaisseaux. Exemples : infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, troubles du rythme cardiaque, anévrisme, maladie thrombo-embolique, mort subite (trouble du rythme cardiaque entraînant un arrêt cardio-circulatoire). , diabète, obésité obésité L’obésité est définie par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 chez l’adulte. On parle d’obésité "morbide" quand l’IMC est supérieur à 40.
L’IMC est un indice mondialement reconnu, qui se calcule en divisant le poids corporel en Kg par la taille (en mètres) au carré. Quand un médecin parle de surpoids ou d’obésité ça n’est donc pas au "jugé" ou sur des critères morphologiques, mais sur cet indice. Cependant, l’IMC ne reflète pas bien la masse grasse et notamment la graisse qu’on considère comme potentiellement dangereuse : celle du "ventre". Il faut donc également estimer cette graisse en mesurant le tour de taille et en calculant le rapport taille/hanche.
, NASH stéatose hépatique non alcoolique
stéato-hépatite métabolique
La stéatose hépatique non alcoolique (aussi appelée stéato-hépatite métabolique ou NASH, « Non Alcoolic Steato Hepatitis ») est une maladie du foie qui survient en particulier en cas de surpoids ou d’obésité et qui peut évoluer vers la cirrhose du foie (même sans consommation d’alcool) et au cancer du foie.
,… ) et la résistance aux antibiotiques (avec donc des infections dont on commence à mourir faute de traitement).

Ces 3 fléaux ont un point commun : l’élevage industriel pour la consommation de produits animaux. Cet élevage est directement responsable de :
• la malbouffe et sur-consommation de viande (cancérogène reconnu) ;
• d’une sur-émission de C02 directe (par les animaux, les machines utilisées, etc.), et par la déforestation nécessaire pour créer les fermes industrielles et cultiver les plantes qui nourriront les animaux ;
• de la résistance aux antibiotiques (leur utilisation pour favoriser la prise de poids des animaux conduit au développement de résistances aux antibiotiques).

Le pouvoir de changer les choses est… dans notre assiette !


Source :
https://openletteranimalfarming.com/welcome/
Weathers S, Hermanns S. Open letter urges WHO to take action on industrial animal farming. The Lancet.389(10084):e9.
http://dx.doi.org/10.1016/S0140-6736(17)31358-2
http://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736(17)31358-2.pdf


Commentaires