Est-ce vrai que les personnes qui ont des plis dans les lobes des oreilles ont plus fréquemment des maladies cardiaques ?

vendredi 30 décembre 2011
par  Dr Phil
popularité : 1%

VRAI : Aussi étrange que cela puisse paraître, l’existence d’un pli sur le lobe de notre oreille serait, surtout si on est jeune, un marqueur de risque cardiovasculaire facteurs de risque cardiovasculaire Facteur favorisant le développement d’une pathologie cardiovasculaire. accru.

L’empereur Adrien est probablement mort d’une maladie cardiovasculaire maladies cardiovasculaires Maladies qui concernent le cœur et les vaisseaux. Exemples : infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, troubles du rythme cardiaque, anévrisme, maladie thrombo-embolique, mort subite (trouble du rythme cardiaque entraînant un arrêt cardio-circulatoire). . Plusieurs des bustes qui le représentent montrent clairement un pli en diagonale sur le lobe de ses deux oreilles.

Ce pli caractéristique part du méat méat
méats
orifice d’un conduit
de l’oreille et est dirigé vers le bas et l’arrière en formant un angle d’environ 45°. (Kirkham N 1989).

L’association de ce caractère morphologique, fréquent et très facilement reconnaissable, avec les maladies cardiovasculaires maladies cardiovasculaires Maladies qui concernent le cœur et les vaisseaux. Exemples : infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, troubles du rythme cardiaque, anévrisme, maladie thrombo-embolique, mort subite (trouble du rythme cardiaque entraînant un arrêt cardio-circulatoire). et identifié depuis les années 1970.
La corrélation de ce signe, quand il touche les deux oreilels, avec une maladie cardiaque a fait l’objet de nombreuses études, notamment lors d’autopsies systématiques de grands nombres de cadavres, où les anatomo-pathologistes ont pu précisément établir l’état du cœur et des artères et la présence d’autres signes associés au risque cardiovasculaire facteurs de risque cardiovasculaire Facteur favorisant le développement d’une pathologie cardiovasculaire. (obésité obésité L’obésité est définie par un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 30 chez l’adulte. On parle d’obésité "morbide" quand l’IMC est supérieur à 40.
L’IMC est un indice mondialement reconnu, qui se calcule en divisant le poids corporel en Kg par la taille (en mètres) au carré. Quand un médecin parle de surpoids ou d’obésité ça n’est donc pas au "jugé" ou sur des critères morphologiques, mais sur cet indice. Globalement, il a été démontré une mortalité accrue chez les personnes qui s’éloignent de la zone "normale".
Chez l’enfant, des courbes d’IMC en fonction de l’âge sont disponibles sur le site de l’OMS.
, tour de taille, calvitie,…).

Voici les principales conclusions (Kirkham N 1989, Edston E 2006) :

Un autre pli semble également associé à un risque cardiovasculaire facteurs de risque cardiovasculaire Facteur favorisant le développement d’une pathologie cardiovasculaire. accru : un pli vertical sur le tragus (petit promontoire situé devant le méat méat
méats
orifice d’un conduit
de l’oreille).

L’explication ? Elle n’est pas certaine. Une des hypothèses avancées est que ces plis pourraient être la conséquence de lésions microvasculaires microvasculaire Qui concerne les petites vaisseaux sanguins (artérioles, capillaires, veinules). Chaque organe dispose d’un réseau microvasculaire qui lui fournit le sang. Les atteintes microvasculaires se retrouvent dans certaines maladies cardiovasculaires et le diabète. , reflétant donc le mauvais états des vaisseaux d’un patient souffrant de maladies cardiovasculaires maladies cardiovasculaires Maladies qui concernent le cœur et les vaisseaux. Exemples : infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, troubles du rythme cardiaque, anévrisme, maladie thrombo-embolique, mort subite (trouble du rythme cardiaque entraînant un arrêt cardio-circulatoire). . D’autres auteurs pensent plus simplement que le pli est lié à notre vieillissement, lui même fortement associé à une augmentation du risque cardiovasculaire... Pourtant, plusieurs études montrent que l’association du pli avec des signes de maladie cardiovasculaire maladies cardiovasculaires Maladies qui concernent le cœur et les vaisseaux. Exemples : infarctus du myocarde, angine de poitrine, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle, artériopathie oblitérante des membres inférieurs, troubles du rythme cardiaque, anévrisme, maladie thrombo-embolique, mort subite (trouble du rythme cardiaque entraînant un arrêt cardio-circulatoire). reste valable quel que soit l’âge des patients. Il a été notamment retrouvé une forte corrélation entre la présence du pli et l’augmentation de l’épaisseur de la paroi carotidienne (intima-média carotidienne) traduisant une artériosclérose artériosclérose Vieillissement des artères qui perdent leur élasticité et deviennent plus rigides. (Celik S 2007).

Quoiqu’il en soit, il est généralement admis que le pli de l’oreille est un marqueur de risque cardiovasculaire.

En conclusion : la présence d’un pli oblique du lobe de l’oreille semblerait être un marqueur de risque cardiovasculaire, mais chez les sujets de moins de 50 ans, car chez les sujets plus âgés c’est un signe très fréquent y compris chez des personnes sans pathologie cardio-vasculaire.


NIVEAU DE CERTITUDE : ÉLEVÉ

Références :

Kirkham N, Murrells T, Melcher DH, Morrison EA. Diagonal earlobe creases and fatal cardiovascular disease : a necropsy study. Br Heart J. 1989 Apr ;61(4):361-4.

Edston E. The earlobe crease, coronary artery disease, and sudden cardiac death : an autopsy study of 520 individuals. Am J Forensic Med Pathol. 2006 Jun ;27(2):129-33.

Ramos PM, Gumieiro JH, Miot HA. Association between ear creases and peripheral arterial disease. Clinics (Sao Paulo). 2010 ;65(12):1325-7.

Elliott WJ. Ear lobe crease and coronary artery disease. 1,000 patients and review of the literature. Am J Med. 1983 Dec ;75(6):1024-32.

Celik S, Erdoğan T, Gedikli O, Kiriş A, Erem C. Diagonal ear-lobe crease is associated with carotid intima-media thickness in subjects free of clinical cardiovascular disease. Atherosclerosis. 2007 Jun ;192(2):428-31.


Portfolio

Buste d'Adrien Buste d'Adrien Pli caracéristique du lobe © Br Heart J

Commentaires